This is the end…

17 Juin

Bon ben voilà, Erasmus c’est finit mais heureusement pas complètement. Erasmus c’est plein de souvenirs dans la tête; pleins de bons moments, de rencontres, de voyages qui nous ramènent changé, grandit de cette nouvelle et enrichissante expèrience. Et comme on dit « Erasmus one Day, Erasmus Forever! »

Le retour est dur: retour à la réalité, à un autre rythme de vie. On a baigné dans une ambiance tellement irréelle mais réconfortante, envoûtante et rassurante, qu’il est difficile, une fois retourné chez nous, de faire face au calme qui nous entoure.

Mais je ne vais pas vous ennuyez avec ce qu’est Erasmus et ce qu’il en advient après. Il est en effet difficile d’expliquer et de faire comprendre à quelqu’un qui n’est jamais partit ce qu’est Erasmus. Erasmus ne se raconte pas mais se vit, se partage, s’expérimente. Je pourrais vous dire « Erasmus c’est ça, ça et puis ça aussi, ah et puis ça encore, qu’en gros c’est trop bien, c’est magique, qu’on ne veut plus partir… » et vous me répondrez surement « Oui, c’est bien! Je vois ça à l’air bien »… mais non vous ne comprendrez pas parce que vous n’étiez pas en Erasmus et que vous ne pouvez même pas réaliser le 100è de ce que représente cette expérience. Nous aussi c’est ce qu’on disait avant de partir… on savait que ça allait être bien… mais finalement ce n’était pas bien. C’était magique, énorme,  génial…!!!!

Finalement, tout ce que je peux vous dire c’est de partir en Erasmus, vous ne le regretterez pas!!! Mettez tout vos soucis, questionnements et autres hésitations de côté et foncez!!

Je terminerai en mettant une image qui résume notre année Erasmus pour tout le groupe: 

Et merci à l’esn qui a fait en sorte que notre séjour soit ce qu’il a été:

Publicités

Balkan trip le temps d’un week-end

1 Mai

Lucky us!! Le week-end dernier nous avons eu un temps quasi-estival lors de notre passage à Ljubljana, Pula (Croatie) et Zagreb. Nous sommes restées 1 jour dans chaque ville mais cela fut suffisant pour visiter car ce ne sont pas de grandes villes.

Nous avons donc eu beau temps, chaud (presque 30°C) et… mangé nous premières glaces, bronzé et/ou pris des coups de soleil !

Nous avons été étonnées par Ljubljana, ville charmante, verte, lumineuse et vivante.

Ljubljana

Etonnées aussi par Pula qui pour moi me fait penser aux villes méditerranéennes. Il s’agit en fait d’une ancienne ville avec des restes d’anciennes fortifications romaines, puis Italienne puisque le nom des rues est écrit en Croate et en Italien. Nous avons aussi fait trempette dans la mer (juste les pieds parce que l’eau était froide !).

Vue de Pula

Mais moins étonnée par Zagreb qui n’offre rien de spécial mais qui reste une ville vivante et agréable !

Et voici également ce qu’on a pu voir à Zagreb :

Un cérémonie à Zagreb...

Grand saut ou bunch jumping

1 Mai

Il y a une semaine, avec Kathleen, nous avons décidé de sauter d’un pont !!! Il ne s’agit pas d’un saut à l’élastique puisque la corde n’était pas élastique mais il s’agissait quand même d’un de ces sauts où tu te dis… Arf je n’y arriverais jamais !

En fait, on nous a proposé, à nous étudiants Erasmus plein d’enthousiasme, de sauter sur l’occasion de pouvoir sauter d’un pont de 30m de haut pour seulement 10€ !!

Nous  nous sommes donc lancées dans cette folle aventure de seulement quelques secondes! Une aventure qui fut finalement pleines d’émotions !!

pour un peut plus de photos, passez par !!

Berlin et Copenhague !

1 Mai

Il y a trois semaines, nous sommes allées faire un tour du côté de l’Europe du nord. Nous nous sommes donc arrêtés quelques jours à Berlin, puis à Copenhague, pour une durée totale de 6 jours.

Habitude oblige, nous nous sommes déplacées en bus de Bratislava jusqu’à Berlin, où nous avons été hébergées, encore une fois, par un Couchsurfer.

A Berlin nous avons découvert, outre les kébabs, les différents restes de son passé plus ou moins glorieux. Mais surtout, ce qui reste « impressionnant » est tout ce qu’on peut trouver en mémoire au Mur : tracé sur le sol (que nous avons suivis en partis pendant bien 2h), le fameux Checkpoint Charlie, les différents mémoriaux, sans oublier les 1.2km de mur sur lequel on peut voir différentes peintures murales, street-art et autre « graphs » en souvenir de ce mur. Ce fut tout de même assez impressionnant d’essayer d’imaginer un mur séparant la ville, de se dire qu’ici on est du côté ouest, ou là du côté est.

Sinon, pour ceux qui veulent, il y a aussi beaucoup de musées… et en ce qui nous concerne, nous sommes allées faire un tour du côté du German History Museum… un musée intéressant, bien fait, mais un peu trop grand si on veut prendre la peine de tout lire/voir.

Ainsi, après avoir passé 2 jours à Berlin, nous voici en direction de Copenhague, petite capitale Danoise, beaucoup plus chère que Paris où le simple ticket de bus coûte 3€…

Bref, pour nous y rendre nous avons pris le bus et le ferry. Le bus de Berlin à Rostock, le ferry de Rostock à Gedser , bus à nouveau le bus de Gedser à Copenhague.

La ville de Copenhague est assez sympathique. Elle est entourée par la mer; et des canaux traversent la ville à différents endroits. C’est également la ville du vélo où partout le vélo a autant sa place que la voilure. D’ailleurs, le vélo a son emplacement sur les routes (qui sont d’ailleurs prévues pour), son marquage sur le sol et ses feux signalisations. Et gare à toi si tu marches sur une piste cyclable, tu risques au mieux de te faire engueuler, au pire de te faire renverser par un vélo (comme moi !)…

Mais ce qui nous à le plus étonnée, c’est la découverte de cette communauté hippie qui vie à l’intérieur de la ville de Copenhague. Son nom est Christiania. Quand tu rentes à l’intérieur, tu as l’impression de revenir aux années hippies. Il y a même une zone, appelée Green Street zone, où ils vendent ouvertement (mais illégalement) du cannabis.

Bref, que ce soit à Berlin ou à Copenhague, malgré le froid, la pluie et autres mésaventures, nous avons passées une bonne semaine de Pâques à découvrir 2 villes totalement différentes des villes Est Européennes que nous avons pu visiter jusque là.

Photos de Berlin sont par ici et aussi par ici; et les photos de Copenhague sont par !! 🙂

En passant

Slovaquie, Hongrie et Komarno.

31 Mar

Slovaquie : Komarno, ville dividée

A la suite de mon poste sur Komarno, voici une petite vidéo intéressante concernant le le statut slovaque-hongrois de la ville et de ses habitants.

Trip Slovakia round #1 (Banská Štiavnica, Banská Bystrica, Zvolen, Bojnice, Trenčín)

20 Mar

Le week-end dernier, ou plus précisément Vendredi et Samedi dernier, nous avons loué une voiture (pour 5) et nous sommes partis en Villégiature en pays Slovaque…

Nous n’avons pas besoin de beaucoup de temps pour visiter une ville Slovaque, 2h tout au plus… et avec une voiture (et un temps splendide) c’est encore mieux!

Nous nous sommes tout d’abord arrêter à Banská Štiavnica, puis à Zvolen, et enfin Banská Bystrica, où nous avons été logé par une couchsurfeuse. Le lendemain nous sommes allés au château de Bojnice, mais nous n’avons pas pus y rentrer car c’était trop cher… Nous avons donc fait un tour dans le Zoo à côté du chateau. Nous avons finis à Trenčín et son château.

Parcours de villes visitées

Les photos de Banská ŠtiavnicaZvolenBanská BystricaBojnice et Trenčín.

Week-end in Praha!!

20 Mar

Cela va maintenant faire 2 semaines que je suis allée à Prague et je n’ai toujours rien posté à ce sujet… honte à moi! :p

Nous sommes restées 3 jours à Prague, le temps de faire le tour des principales curiosités touristiques et même un peu plus!

De plus, nous avons eu beau temps tout le week-end, de quoi nous faire profiter encore plus des « merveilles » de cette ville. En effet, il y a de quoi faire, et nous avons eu l’impression de ne pas pouvoir tout voir.

Le premier jour nous nous sommes concentrées sur la vieille ville alors que le lendemain nous avons traversés le fameux St Charles Bridge pour aller visiter le château, où nous avons d’ailleurs eu l’occasion d’assister à une relève de la garde. Nous étions accompagnées d’un guide, notre cher hôte (via le Couchsurfing bien sûr), qui a pris le temps de nous faire visiter, de nous raconter l’histoire de la ville et de nous faire manger dans un pub-restaurant non touristique!

Vue sur le Pont Charles et le château

Le dimanche, dernier jour de visite, nous sommes allées, sur conseil de notre hôte, au Haut Château, ou Vyšehrad, considérée comme le berceau de Prague.

Vue sur Vysehrad

Durant ce week-end nous avons (une fois n’est pas coutume) bus du (des) chocolat(s) chaud(s) et essayer de manger des spcialités Tchèques, mais nous nous sommes vites rendues compte qu’il est difficile de différencier les spécialités Tchèques des spécialités Slovaques…

Voilà… Pour les photos, c’es par ici!

Komarno-Komarom

26 Fév

Quelle drôle d’idée que de se promener dans la ville plus que paisible de Komarno. L’idée est venue à une amie (allemande) accompagnée d’une amie à elle (Italienne vivant à Graz). Elle nous à proposée de les accompagner, et étant toujours prête à partir, nous nous sommes dit, « pourquoi pas? ».

La ville est en fait une ville frontière, avec un pied en Slovaquie et un autre en Hongrie, le tout séparé par le Danube. Komarno est le nom slovaque alors que Komarom est le nom hongrois.

Bien que située en Slovaquie, 80% des habitants de Komarno sont hongrois et/ou ont pour langue maternelle le hongrois. Tout comme le couchsurfer et son frère qui nous ont accueillis. Ils habitent en Slovaquie, mais ils se sentent plus hongrois que slovaque.  Et ils font leurs études à Budapest.

Sinon dans la ville, au premier coup d’oeil, nous nous sommes vraiment demandées ce que nous sommes venues faire ici… mais finalement nous avons trouvé des choses à voir, notamment des forteresses ( il y en a 4 dans la ville, dont trois du côté hongrois), des anciens « remparts » qui faisaient autrefois le tour de la ville, des églises en plus ou moins bon états, des vieux vélos et des vieilles mobylettes des années 60, des canards marchant sur un lac encore gelé alors qu’il devait faire 10°C, etc… Et si nous avons pus voir autant de choses, c’est grâce à notre hôte.  Il aime tellement sa ville qu’il voulait tout nous montrer.

Bref, ce fut 2 jours bien sympathique dans une ville où je n’aurais jamais pensé mettre les pieds.

Vue de Komaron (depuis le fort Monostor sur Komarnom)

D’autres photos ici!

Brno

26 Fév

Samedi dernier, direction la République Tchèque.

Ville cible : Brno (n’essayez pas de le prononcer, vous n’y arriverez pas 😛 )

Que dire ce cette ville? Deuxième ville du pays, située à mi chemin entre Prague et Bratislava, elle permet de passer une bonne petite journée, mais pas plus sauf si vous avez l’intention de visiter les alentours comme les caves qui sont situées à 30 min voire 1h de la ville.

La ville est dominée par un château, le chateau de Spilberk, et possède de nombreuses églises.

Bref, je n’en dis pas plus… le mieux étant d’admirer les photos!

 

Mais avant voici une des photos de la ville:

Panarama de la ville

Terminus : Warsaw

19 Jan

Nous voici donc à Varsovie… enfin !

Après avoir pris le bus à 2h55 du matin à Riga, être arrivées à Vilnius à 6h55, avoir attendu patiemment notre bus qui devait partir à 10h pour Warsaw, s’être fait contrôler 3 fois par les douaniers en Pologne, nous voilà enfin arrivées à notre destination finale !

 

Premièrement, direction l’appartement de notre hôte… qui s’est avéré être un « peu » déprimé, ayant des problèmes, notamment avec ses « ados d’enfants » (entre autre…) mais qui nous a tout de même bien accueillis malgré ses problèmes. Nous avons d’ailleurs décidé de faire un diner crêpes le lendemain et je pense qu’il a été content de passer un petit moment avec nous, tout en mangeant des crêpes.

 

Que dire sinon que Warsaw est ville neuve, remplie de buildings un peu trop modernes mais avec comme chacun sait une histoire encore fortement présente.

Ainsi, malgré « le peu » de choses à voir comme nous le disent souvent les polonais, nous avons réussie à remplir nos 2 jours à Varsovie. Nous avons beaucoup marché, notamment le matin du premier jour lorsqu’on a essayé de trouver un fragment du mur du ghetto de Varsovie. Et on a marché aussi vers le Palac kultury I Nauki, ce monument (le plus haut de Varsovie) symbole du communisme, offert par Staline à la Pologne… Nous avons d’ailleurs appris plus tard qu’il y a 5 (ou 7 je ne sais plus) monuments comme celui là à St Petersburg.

Le palais de la culture et de la Science (Palac Kultury)

Puis nous avons mangé ; nous sommes allées à la recherche de la sirène (symbole de la ville, il y a au moins 2 représentations de sirène dans la ville), et nous avons fait la rencontre de ce gars russe !

Je ne l’ai pas dit mais dans le bus de Vilnius jusqu’à Varsovie, il y avait un gars Russe à côté de moi… détail qui semble peu intéressant… Et pourtant, nous sommes tombées sur lui (ou plutôt il nous a reconnues), mais vraiment par hasard !

En gros ça s’est passé un peu comme ça :

(Sur une place de Varsovie)

Le gars russe (Eugène) : Are you the girl from the bus ?

Kat : euh… what?

Eugène : Are you the girl in the bus from Vilnius to Warsaw?

Kat : euh… yes (elle ne sait pas qui c’est, elle ne l’a jamais vu…)

A un moment donné j’arrive :

Elo : Oh you are the boy who were sitting near me in the bus. You were sleeping all the time!

Eugène : Yes!!

(smile)

 

Et voila qu’après nous nous retrouvons à visiter la ville avec ce gars. Il nous dit qu’il a aussi pris le bus à Riga (comme nous!) et qu’il a attendu le bus pour Warsaw au Macdo de Vilnius (comme nous !)… Incroyable !

Bref nous sommes allées jusqu’à la vieille ville avec lui, il nous a raconté pas mal de choses sur Varsovie, la Pologne, St Petersburg, Moscow, la Russie…

Nous sommes allés au sommet du Palac kultury I Nauki afin de profiter d’une vue sur la ville, nous sommes allés nous réchauffer dans un coffee heaven (sorte de Starbuck polonais et moins cher).

Une vue de la ville...

Puis le lendemain nous avons découvert d’autres lieux, nous sommes allées au Copernicus Science Centre (une sorte de Cité de la science en un peu plus petit mais (très) bien fait et assez moderne – on y trouve tout un tas d’expériences à faire (différentes de celles qu’on peut trouver à la Cité de la Science) !), car le mélange vent+neige+froid nous rendait nous imposer de nous rendre dans un lieu fermé, chauffé le temps que ça se calme.

Puis de nouveau rencontre avec ce gars Russe (Eugene), accompagné de son hôte Polonais (parce que je ne l’ai pas dit mais Eugene est aussi un CouchSurfer !) et une amie de son hôte.

 

Bref, nous sommes allées à Warsaw et nous ne nous sommes pas ennuyées !!

%d blogueurs aiment cette page :